le vrai portrait de jean-michel Boucheron, maire d'Angoulême, franc-maçon condamné pour corruption.revu avril 2008

Publié le par louis jardin

wikipedia reste tres neutre face a boucheron et toutes les infos justes rajoutés et notamment son appartenance a la franc maçonnerie sont systématiquement effacées; voici le vrai wiki de jm boucheron, avec quelques anecdotes d'angoumoisins...sur wikipedia c'est sur ca retrecit tous les jours la bio de jean mi...(article revu avril 2008). ce qui est curieux c'est que jean michel est libre et continue son business-opaque-; un parisien juif que je ne peut pas nommer et qui pour affaires avait repris contact avec des francs maçons m'a dit qu'il l'avait recemment rencontré!!!!-evidemment je ne sais pas quel role il jouait...

j.m. boucheron : instituteur et franc maçon

Il est né le 15 décembre 1946 à Angoulême, en Charente. Il est instituteur, inscrit au PS. Il fait parti d'une loge de francs maçons[1]. Il sera maire d'Angoulême de 1977 à 1989. Sous son règne la ville d'angouleme a un train de vie fastueux.  On le voit souvent a angouleme au volant de sa ferrari -son train de vie fastueux visible ne fait pas jaser plus que ça cette ville d'ouvriers-usines leroy sommer, telemecanique, fonderie et poudredrie usines de l'armée. Contrairement a la croyance commune il n'a pas inventé les grands évènements d'angouleme comme le festival de la BD-créé en 1974-ni le rallye automobile du tour des remparts ou se rend souvent uderzo, dessinateur d'asterix et obelix vu souvent a la tribune officielle.Mais il développe ces évènements de facon considérable: l'exposition de druillet au theatre d'angouleme , sous son mandat est mégalomaniaque avec des statues immenses issues de l'oeuvre du dessinateur. Selon un auteur de BD, K., certains dessinateurs auraient recu des chèques des mains de jean michel boucheron. Ainsi grace au soutien financier de la ville le salon de la BD devient un rendez vous incontesté. Il arrose, il arrose tout sur son passage. Sous son mandat a lieu beaucoup de constructions: le conservatoire de musique, le LISA lycée de l'image et du son à ma campagne, le CNBDI -centre national de la BD et de l'image ou a été conçu kirikou-,le musée du papier, ainsi qu'un golf. Toutes les associations sont largement arrosées et malgré l'étalement des richesses qui est connue de tous-angouleme c'est petit- les gens de gauche et le quotidien local la charente libre le défendent malgré les évidences qui s'amoncellent car il balance des sous à tout va et les assos sont contentes. En effet un entrepreneur devenu chomeur marcel dominici commence très tot, avant sa deuxieme election à l'accuser d'abus de biens sociaux mais il est bien isolé[2]et sera toujours discrédité-.les notables angoumoisins le prennent pour un fou. Par contre au nivau local la démission du trésorier de la mairie l'adjoint Mr davos,expert comptable fait plus de bruit. Le mécontentement des banlieues, délaissées au profit du centre ville fait élire en 89 de justesse le CDS georges chavanes, ancien PDG chretien honnete et rigoureux des usines leroy sommer et très apprécié de ses ouvriers. Des le début de son mandat chavanes fait état de la mauvaise situation de la ville et accuse boucheron qui dément formellement et n'est pas inquiété plus que cela pendant trois ans!D'ailleurs les associations sont tres meconten tes et soutiennent encore boucheron car chavannes ne leur donne plus ou moins en tout cas de sous. Pareil le monde de la BD est mecontent-pense tu sous boucheron, c'etait la partouze... Devant toutefois les evidences d'une gestion catastrophique et l'imminence de la levée de son immunité parlementaire, JM boucheron fuit toutefois en Argentine en février 1992 avec sa maitresse et ouvre un restaurant à Buenos-Aires « Chez Agnès ».

Le 3 décembre 1992, l'Assemblée nationale vote à l'unanimité la levée de son immunité parlementaire. Il est alors sous le coup d'une inculpation de corruption, complicité de faux, recel d'abus de biens sociaux et ingérence.

Il est extradé en 1997 et jugé par la 11ème chambre du Tribunal correctionnel de Paris qui confirme la peine de quatre ans de prison mais lui accorde le sursis pour deux ans.

Mandats électifs

Il est maire d'Angoulême de 1977 à 1989.

Il est élu député le 19 mars 1978, dans la 1° circonscription de la Charente et sera réélu en 1981, 1986 et 1988. Il sera donc député du:

  • 19 mars 1978 au 22 mars 1981
  • 14 juin 1981 au 01 avril 1986
  • 16 mars 1986 au 14 mai 1988
  • 05 juin 1988 au 01 avril 1993

Il est nommé secrétaire d’Etat chargé des collectivités locales en mai 1988, "imposé" au premier ministre Michel Rocard par François Mitterrand, car Jean-Michel Boucheron est le gendre d’un ami d’enfance du Chef de l’Etat qui lui a rendu maintes fois visites, a Angouleme.

Poursuites judiciaires

En 1989, la Chambre régionale des comptes constate un trou de 164 millions de francs dans les finances de la ville et accuse l’ancien maire de faux en écriture publique, et ce n’est qu’en décembre 1993 que son immunité parlementaire est levée et en juillet 1994 qu’il est condamné pour corruption, trafic d’influence, faux et usage de faux, à 4 ans de prison ferme, 1 million de francs d’amende, privé de ses droits civiques pour une durée de 5 ans.

Son successeur Georges Chavanes au vu de l'audit de la chambre régionale des comptes place la ville en cessation de paiement et entame des poursuites judiciaires. Mais l'immunité parlementaire de Jean-Michel Boucheron ne sera levée qu'en 1993, et pour se soustraire à la justice, il s'enfuit en Argentine où il a ouvert un restaurant à Buenos-Aires. Le 8 juillet 1994 il est condamné par défaut à quatre ans de prison ferme, cinq ans d’interdiction des droits civiques, civils et de famille, et à 1 million de francs d’amende.[3].

Enfin extradé le 25 mars 1997 il est jugé en juin 1997 pour « complicité de faux en écriture de commerce et complicité d’usage de ces faux, recel d’abus de biens sociaux et d’usage de faux, trafic d’influence et ingérence ». Il avait déjà été établi lors du premier procès une entente avec la CGE pour le marché de l'eau contre une rémunération indirecte ce qui avait provoqué pour les habitants une augmentation du prix de l'eau de 70%. Il lui est aussi reproché un système de fausses factures et des salaires reçus sans aucune justification, ceci de la part des sociétés de monsieur Bagaude, condamné à 30 mois de prison dont 15 avec sursis pour ces faits. Il lui est reproché 746.000 francs détournés aux dépens de la ville d’Angoulême.

commentaires

comment cet homme a -t-il pu comettre de telles malversations sans complicité? qui l'a couvert?le PS? les francs maçons? a-t-il été le seul à profiter? pour creuser un tel trou? surement pas! une parti de l'argent a -t-elle été détournée vers le financement d'un parti? pourquoi cet homme n'a fait que deux ans de prison et n'est finalement accusé que de quelques broutilles? des millions de francs ont été détournés et on l'accuse de beaucoup moins. La politique d'austerité de la ville après coup fait raler plus d'un, notamment les anciens de la BD car évidemment il y a moins de fastes au salon de la BD maintenant. Les francs maçons ont bon dos; la c'est clair il y a un frere qui a été condamné pour abus de biens sociaux; les autres francs maçons sont ils aussi blancs qu'ils veulent nous le faire croire?

Notes et références de l'article

  1. http://www.lexpress.fr/info/region/dossier/charente/dossier.asp?ida=452996
  2. http://clubobs.nouvelobs.com/article/2001/12/15/20011215.TELEOBS157968.xml
  3. http://www.humanite.fr/1997-06-03_Articles_-La-justice-francaise-retrouve-Jean-Michel-Boucheron
PS: une biographie très protégée
Cet article ressemble a celui de  wikipedia mais il est nettement plus politiquement fourni; en effet l'allusion a la franc maconnerie, a son premier boulot d'instituteur, tout cela des que c'est rajouté, est effacé systématiquement de wikipedia; c'est hallucinant....ça c'est le vrai article que j'ai sauvé en rajoutant quelques trucs d'angoumoisins!!!!mais ceux qui savent se taisent encore-jm boucheron est bien vivant et traffique encore...les angoumoisins en savent long mais ne disent rien...ah la province tout le monde se tient par la barbichette et le premier qui parlera....
d'autres francs maçons célèbres et magouilleurs: une liste édifiante
http://www.sos-reporters.fr/franc_macon_celebres_dijon.htm

 

Publié dans politique france

Commenter cet article