portrait: caroline R.: histoire de la première fois d'une jolie jeune fille

Publié le par youssef

époque: fin XX°siècle
histoire vraie
lieu: petite ville de province
héroine: la jolie fille du lycée; gentille
moralité: trop gentil trop con;
jef etait un cancre et un gros con, beta pas super beau, redoublant, c'est lui qui est sorti avec caro au debut vers la seconde; caro était belle gentille elle a fait terminale biologie; caro voulait pas coucher alors il a du la tromper avec un thon et alors ca a été la rupture.
c'est alors yoyo qui se l'est tapée ; c t un mec cool et intelligent; il a fini médecin; mais pareil yoyo et caro n'avait jamais fait l'amour et ca tentait yoyo; refus de la belle, un peu catho sur les bords-sans aller le dimanche a la messe-
ils rompent et elle se fait alors qu'elle a 17 ans un plombier de  vingt quatre ans qu'elle rencontré au club de sport-elle fait de l'athletisme-Mais elle couche pas et donc le plombier, mec mediocre et pas beau qui la trompe ouvertement; on le voit en ville avec sa pouffe; elle finit par le savoir; grosses crises de larmes. Bon elle reste pas longtemps seule; elle sort avec jean qui repetait avec elle a la chorale du lycée; jean est beauf, comme elle mais con et parle cul, enfin son truc c'est le mythique film erotique de la 6 qui a disparu depuis-sniff ; son père est plombier, comme par hasard... je sens bien que si elle sort avec ce mec c'est que ca la travaille, le cul; mais pas couche a priori de la terminale jusqu'a un an ou deux apres le bac... elle fait l'ecole d'infirmière et la à une soirée elle craque : l'heureux gagnant la depucele dans la soirée...
j'aime bien les histoires romantiques...
a vrai dire on a tous été dégouté surtout yoyo a qui elle a tout raconté , un peu perdue le lendemain de la coucherie; quel gachis... jolie caro, tout le monde te désirait et t'as fini dans le lit du premier inconnu venu
moralité: saintes nitouches au lycée salopes a l'université.
avis du diable: dans   chaque  fille une pute sommeille; chauffez toujours et vous queuterez

Publié dans vie quotidienne

Commenter cet article