journaliste, un sale boulot: une tranche de vie d'une jeune recrue

Publié le par gaspard laville

S. est une jolie brune, au sourire franc et éclatant, grande et à la poitrine genereuse, un canon quoi; a vint six ans elle a déjà fini une école de journalistes apres un concours à bac +4 et  ensuite elle a rejoint une equipe de redaction de la presse quotidienne regionale(PQR)dans un chef lieu paumé; apres Lille ca la fait chier, elle s'emmerde; elle vient juste de signer un CDI ; elle restera dans son trou qu'elle n'a pas choisi pendant deux ans au moins; elle bosse presque tous les jours 9h à 21h et parfois le samedi et le dimanche aussi...; a part les RTT elle ne prendra pas de vacances pendant un an; son petit ami est on ne sait ou et ca n'a pas l'air simple....on comprend...bon elle s'en fout elle écume les bars quand elle peut... pauvre chou, elle est prete à péter un cable...ce qu'elle aime c'est le tribunal; elle assiste aux séances et voient défiler toute la lie de la société...avec la privation de la pub sur les médias publics il y aura avec le manque de moyens encore plus de journalistes asservis; ca risque d'etre rude....vive sarkozy

Publié dans vie quotidienne

Commenter cet article