suicide

Publié le par onyx

une balle dans la tete
une tete chaude sur le sol froid
pas d'avenir ici bas
pas d'au delà non plus
pas d'illusion
un monde sanglant et gris
les plus grands bouffent les plus petits
je te mords et tu creves
entre toi et moi
le vide soulage les envies tenaces
a l'aube livide tu cries

et tu oublies le présent absent.
peur et ressentiment

Publié dans poeme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article