mortem je t'm

Publié le par onyx

morte comme une feuille d'automne
tu n'as jamais été aussi belle
qu'affalée livide sur le sol
rongée par le remords
blanche et affalée
comme un voile bleuté de brume
sur la vallée
toi au moins tu as eu le courage
de ne pas vieillir
avant que de perdre ta beauté
tu t'es suicidée
je t'm mortem
et je te suis
car je n'ai pas d'avenir :
j'ai vu le monde,
et il m'a degouté.
je ne ferai pas de bébé.
je me laisse choir de la falaise
dans la mer
ou les vagues enseveliront
mon corps éclaté en vaguelettes bleutées,
je ne resisterai plus au soufrances
du passé,
la parque m'offrira mon dernier baiser.

Publié dans poeme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article