fou de putes(suite)

Publié le par arkad

notre ami est devenu vite addicted aux putes.
c'est si facile.. tu es seul, tu galères dans les soirées, tu ramasses personne; alors qu'un gros con bonimenteur emballe tout ce qui bouge. t'es ecoeuré alors bon tu essaies quand meme d'avoir du plaisir. et t'oublies que tu achete une passe et que quand la demi heure ou l'heure est passée c'est terminé....à la porte!
la tenanciere laide comme un poux remue ses filles de leur chambre: allez! allez! y a un client! presentez vous; alors la tu vois défiler toutes les filles en tenue légère, rarement normale . elles te font la bise et te declinent leur nom d'emprunt. tu accroches ou pas; apres qu'elles soient passées une a une la tenanciere vient te voir; soit y en a une belle soit le choix est ardu car y en a pas mal de bien soit c tout  bof; la tenanciere te conseille mais bon le mieux c ton instinct ; il faut que le regard est accroché avec la fille sinon ca peut mal se passer; inconsciemment y en a qu'on pas envie, d'autre ont l'air excité. j'ai plu a des filles pour sur; ca m'a redonné confiance
une fois dans la chambre la fille parle et on se deshabille; elle me passe a la douche(hygiene) puis la je suis tout nu; si on parle c'est bien; svt elle me questionnait si j'avais une copine; or si j'etai la c que j'en avais pas... ca les charmait; elle me disaient que j'etais trop timide...
j'en ai revu en dehors et appelé certaines au telephone portable mais ca n'a jamais marché...
et tant mieux car une pute est une pute et je ne crois pas qu'elle puisse redevenir normale
l'air de rien la plupart ne destestait pas faire l'amour et avec moi elles s'amusaient bien.
elles m'aimaient bien; une fois ma préférée étant occupée j'en ai pris une autre ; elle m'a engueulé à la sortie et m'a fait venir ds sa chambre et j'ai payé une demi heure avec elle (400 F)
une autre m'a dit ; fais gaffe tu es un client de soraya elle fait des pipes sans preservatif pour te rendre plus dependant mais c plus dangereux pour toi. ah il y a de l'ambiance et de la jalousie et des sentiments dans un bordel.
ce n'est pas que du sexe n'en deplaise aux saintes nitouche
rien n'est plus profond que la peau

Publié dans vie quotidienne

Commenter cet article