médecine:les médias font la pub des labos

Publié le par antoine lacour

entre médecins,on parle de plus en plus d 'une chose : les patients discutent les traitements et alors qu'on leur propose le mieux pour eux ils sont tentés souvent par la dernière nouvauté présenté par les médias de manière messianique et ditirambique et qui ne leur convient guère.
Derrière tout cela ? les grandes firmes pharmaceutiques qui pallient la faiblesse de leur nouveaux produits par une communication intense ; la naivete des journalistes et des auditeurs fait le reste.
c'est un veritable problème. ainsi le frottis gynecologique cervico-uterin de depistage dit  "monocouche" (thin prep de cytic, microm ou autre) a eu droit a un très bel article dans le grand magazine féminin ELLE. Aussitot les femmes ont demandé à leur gynecologue qui pratiquait un frottis classique dit conventionnel d'opter pour la nouvelle méthode dite "monocouche".
en realite un groupe de cytologistes francais reunis autour du Pr  beatrice cochant priolet a demontré dans une étude très serieuse que le frottis conventionnel par étalement sur lames de verre était légèrement meilleur que la nouvelle méthode dite en mileu liquide ou monocouche

 
De meme les patients atteints du cancer de la prostate ne jure que par l'ablatherm qui n'est pas le traitement de reference et reste inférieur à la prostatectomie radicale
et pourquoi tout ce chahut?
parce que   l'ablatherm ou le monocouche cytic c'est une machine couteuse et que la prostatectomie radicale ou le frottis conventionnel sont beaucoup  moins couteux en materiel et plus efficace.
le progres technologique n'est pas toujours la solution

Commenter cet article